Five Questions with John Kerr

19 Jun 2015 11:28 AM | Helen Mok (Administrator)

John Kerr
Librarian, Wellington Law Association

Tell us a little about your educational background and how you entered the legal information industry.

I am a graduate of the University of Toronto (Erindale College). After a brief stint in industry, I enrolled in the Sheridan College LT program.

There was an opening at the local county courthouse library and I applied and was hired. Before that, I had worked in a special library based at the University of Guelph and the University of Guelph Library.

How has being involved in CALL helped you professionally?

Attending the annual conference recharges me, and I learn a few things too.

What’s your greatest work or career-related challenge?

So much software, so little time.

What’s one blog, website, or Twitter account that you can’t go one day without checking?

I have lots of Linux friends on Google+ so I am always checking that. Slaw is high on my list as well. It can also depend on what I am up to at the moment. Right now, I am hitting every website I can that has information about the LaTeX document creation software. LaTeX (pronounced Laytek) is the great grand-daddy of desktop publishing. I believe that in the near future law librarians (working with the bar) will become publishers. LaTeX is the foundation on which most academic publishing is based. I am sure that many legal publishers use LaTeX or a derivative. It is free software too, anyone can download it.

What are three things on your bucket list?

  • Visit Ireland.
  • Climb to the top of the Brock Monument.
  • Walk across the famous Abbey Road crossing in London.

Parlez-nous un peu de vos antécédents scolaires et de la manière dont vous vous êtes intégré au secteur de l’information juridique.

Je suis diplômé de l’Université de Toronto (Collège Erindale). Après un bref passage au sein de l’industrie, je me suis inscrit au programme de bibliotechnique du Collège Sheridan.

Il y avait un poste vacant à la bibliothèque du palais de justice du comté local; j’ai posé ma candidature et j’ai été embauché. Auparavant, j’avais travaillé dans une bibliothèque spéciale établie au sein de l’Université de Guelph et à la bibliothèque de l’Université de Guelph.

En quoi votre adhésion à l’ACBD/CALL vous a-t-elle été utile sur le plan professionnel?

La participation à la conférence annuelle me permet de recharger mes batteries, et aussi d’apprendre certaines choses.

Quel est votre plus grand défi lié à votre travail ou votre carrière?

Il y a tellement de logiciels, et si peu de temps.

Y a-t-il un blogue, un site Web ou un compte Twitter que vous ne pouvez pas négliger de consulter tous les jours?

J’ai de nombreux amis Linux sur Google+, donc je vérifie toujours ma page. Slaw figure aussi au sommet de ma liste. Cela peut également dépendre de ce que je fais à un moment donné. À l’heure actuelle, je consulte tous les sites Web possibles qui contiennent de l’information au sujet du logiciel de création de documents LaTeX. LaTeX (on prononce Laytek) est l’arrière-grand-père de l’éditique. Je crois que dans un avenir proche, les bibliothécaires de droit (en collaboration avec le barreau) deviendront des éditeurs. LaTeX est la base sur laquelle s’appuie l’essentiel de l’édition universitaire. Je suis convaincu que de nombreux éditeurs juridiques utilisent LaTeX ou un programme dérivé. C’est également un logiciel gratuit; tout le monde peut le télécharger.

Indiquez trois choses qui figurent dans votre liste du cœur?

  • Visiter l’Irlande.
  • Monter au sommet du monument Brock.
  • Traverser la célèbre intersection d’Abbey Road à Londres.


Please send comments or questions to office@callacbd.ca - © 1998-2018 Canadian Association of Law Libraries
200-411 Richmond Street East, Toronto, ON     M5A 3S5   647-346-8723
This website is best viewied in Firefox or Google Chrome.
Powered by Wild Apricot Membership Software