Five Questions with Marnie Bailey

15 May 2019 2:26 PM | Stef Alexandru (Administrator)


version française ci-dessous.

Marnie Bailey, Knowledge Services Librarian | Fasken Martineau DuMoulin LLP

1. Tell us a little about your educational background and how you entered the legal information industry.

I took a gap year that turned into a gap decade. J I wanted to go back to university, part-time, and the only course available on the night I had free was ‘Introduction to Linguistics’ at the downtown Simon Fraser University campus. I loved the course, and the professor encouraged me to continue in the department. I ended up with a triple major of Linguistics, Anthropology and Sociology, as to me the three are very inter-related. As I was about to graduate, with no idea what to do next, a friend’s mom, who was a librarian with Vancouver Public Library at the time, suggested I apply to the MLIS program at UBC, as she thought I would enjoy it. And I did! One of my favourite courses was the Legal Information course, which was taught by Teresa Gleave. When the firm she was working at had an opening, I jumped at it, and here I am, nine years later!

2. How has being involved in CALL helped you professionally (e.g. scholarships & grants, continuing education, networking)?

I just joined CALL this year, so I am looking forward to becoming an active member and attending my very first CALL conference this May!

3. What was your first job or your first library-related job?

I graduated from the then School of Library and Archival Studies in December 2003, and I applied for everything! I had an interview with the Vancouver Organizing Committee for the 2010 Olympic and Paralympic Winter Games (VANOC) in January and got the job! I was responsible for: cataloguing the library, some of which dated back to the first Vancouver Whistler Olympic Bid in the 1970’s; creating a thesaurus; records management; reference question on: Games history, City of Vancouver history, general research; assisting with the development of two intranets; and finally, transferring the VANOC records to the City of Vancouver Archives. As the 20th person hired, and one of the final five employees, I was privileged to see VANOC grow to 25,000 (including volunteers), met some amazing people from all over the world, and learned so much about so many different aspects of project management. It was a fantastic ‘first’ job!

4. What’s your greatest professional success?

We had an articling student a few years ago who didn’t summer with us, and for the first few weeks of training, he sat with his arms crossed, paying attention to everything but the training going on around him. After a lot of patience and coaching, by the time his articles were complete he was the biggest user of the library, and would sing our praises to everyone with whom he came in contact. His turnabout is definitely a proud moment in my career!

5. How would you spend 24 hours of uninterrupted time to yourself?

Sleep! Then hit the beach (it is a sunny 24 hours, right?) with a novel and read in the sun / nap in the sun. Make myself an amazing dinner that no one else in my house likes to eat, and binge-watch my favourite “Buffy the Vampire Slayer” episodes.   

Marnie Bailey, Bibliothécaire des services liés au savoir | Fasken Martineau DuMoulin LLP

1. Parlez-nous un peu de vos antécédents scolaires et de la manière dont vous vous êtes intégrée au secteur de l'information juridique.

J’avais pris une année sabbatique qui s’est transformée en une décennie sabbatique. J Lorsque j’ai voulu retourner à l’université à temps partiel, le seul cours offert le soir où j’étais libre était un cours d’introduction à la linguistique au campus du centre-ville de l’Université Simon Fraser. Comme j’avais bien aimé ce cours, le professeur m’avait encouragée à suivre d’autres cours à la faculté. J’ai terminé mon bac avec une triple majeure en linguistique, en anthropologie et en sociologie, car je pense que ces trois domaines sont étroitement liés. Alors que j’approchais de la fin de mes études, et que je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire, la mère d’une amie, qui était bibliothécaire à la bibliothèque publique de Vancouver, m’avait suggéré de m’inscrire à la maîtrise en bibliothéconomie et en science de l’information à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), car elle pensait que ce programme pourrait me plaire. J’ai adoré ce programme, et l’un de mes cours préférés était le cours d’information juridique donné par Teresa Gleave. Lorsqu’un poste est devenu vacant au cabinet d’avocats pour lequel elle travaillait, j’ai sauté sur l’occasion, et me voilà neuf ans plus tard!

2. En quoi votre adhésion à l’ACBD/CALL vous a-t-elle été utile sur le plan professionnel (p. ex. bourses et subventions, formation continue, réseautage)?

Je viens d’adhérer à l’ACBD cette année, alors j’ai hâte de participer activement et d’assister à mon premier congrès en mai!

3. Quel a été votre premier emploi ou votre premier emploi lié à la bibliothéconomie?

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme de la School of Library and Archival Studies de l’UBC, j’ai postulé pour tous les emplois! En janvier, le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver (COVAN) m’appelait pour une entrevue, et j'ai décroché le poste! J’avais les responsabilités de faire le catalogage de la bibliothèque, dont certains documents remontaient à la première candidature de Vancouver-Whistler dans les années 1970, de créer un thésaurus, d’effectuer la gestion des dossiers, d’établir les questions de référence (p. ex., l’histoire des Jeux, l’histoire de la ville de Vancouver, la recherche générale), d’aider au développement de deux intranets, et de transférer les documents du COVAN aux archives de la ville de Vancouver. En tant que 20e personne embauchée, et parmi les cinq employés en poste à la fin, j’ai eu le privilège de voir le nombre de personnes travaillant pour le COVAN passer à 25 000 (incluant les bénévoles), de rencontrer des gens extraordinaires de tous les coins du monde et d’apprendre un tas de choses sur différents aspects de la gestion de projet. Ce fut un « premier » emploi formidable!

4. Quelle est votre plus belle réussite professionnelle?

Il y a quelques années, notre cabinet avait accueilli un stagiaire en droit. Ce dernier s’était croisé les bras pendant les premières semaines en portant attention à tout autour de lui, sauf à la formation qu’on lui donnait. Grâce à notre patience et notre encadrement, il était le plus grand utilisateur de la bibliothèque à la fin de son stage et vantait nos mérites auprès de tout le monde. Cette volte-face constitue assurément un moment de grande fierté dans ma carrière!

5. Comment passeriez-vous 24 heures consécutives juste pour vous?

Je dormirais! Ensuite, je me rendrais à la plage (c’est bien 24 heures de soleil, non?) en apportant un roman. Je lirais et je ferais une sieste sous un soleil radieux. Je me cuisinerais un délicieux repas que personne n’aime manger à la maison, et je regarderais en rafale mes épisodes préférés de Buffy contre les vampires.


Please send comments or questions to office@callacbd.ca - © 1998-2018 Canadian Association of Law Libraries
402-150 Eglinton Avenue East, Toronto, ON     M4P 1E8   647-346-8723
This website is best viewied in Firefox or Google Chrome.
Powered by Wild Apricot Membership Software