Five Questions with Allan Chan

12 Dec 2019 12:44 PM | Stef Alexandru (Administrator)

version française ci-dessous.

Allan Chan, Law Librarian | Fillmore Riley

1.         Tell us a little about your educational background and how you entered the legal information industry.

I started as a shelver for the University of Manitoba Libraries during my undergrad and worked my way up to a Library Assistant 1, 2 and 3. I then completed my MLS at Emporia State University. Upon graduation, I was a medical librarian for the U of M and Winnipeg Regional Health Authority. I then took a position as the Occupational Health Librarian for the University of Calgary before moving back to Winnipeg to take on the position of Law Librarian at Fillmore Riley LLP. This was a completely new world for me but with the support of the firm and a few legal research courses from the University of Toronto, I was able to fully immerse myself.

2.         How has being involved in CALL helped you professionally (e.g. scholarships & grants, continuing education, networking)?

When I first took the position of Law Librarian, CALL and specifically the listserv were very helpful in guiding me to succeed. I was also a participant at the first ever New Law Librarians Institute in 2011 at the University of Western Ontario which was spearheaded by John Sadler. CALL was able to provide me with a grant from the Education Reserve Fund and the James D. Lang Memorial Scholarship to aid me in my attendance. This was a great learning experience and really gave me a solid foundation in my career.

3.         Who is your favourite library professional—living or dead, real or fictional?

Living: Ada Ducas – Head of the University of Manitoba Health Libraries. Ada treated everyone with the same amount of respect no matter what position you held. A fabulous mentor who always made time for everyone. She was relentless when it came to accomplishing goals for the Health Libraries and really taught me how to be a professional early on in my career. She was actually the one who lit a fire under me to become a librarian.

Fictional: Jocasta Nu – Chief Librarian of the Jedi Archives. She controlled access to the contents of the Holocron Vault and helped Jedis find information in the archives. A Jedi librarian, how cool is that?

4.         What was your first job or your first library-related job?

I think I was 8 years old when I took my collection of books at home and added due date cards and card pockets to all my books. Friends of mine were always over and wanted to borrow my books so I made my own collection of library books for them. My first real paid library job of course was a shelver at the Elizabeth Dafoe Library. I actually think starting on the very bottom rung of the library world and climbing up each rung of the ladder helped me understand the library as a user, staff member and library professional.

5.         What are three things on your bucket list?

1)         To create an open source library for hip hop culture and streetwear.

2)         To visit every NHL rink in the league.

3)         To build an RWB Porsche.



Allan Chan, Bibliothécaire juridique | Fillmore Riley

1.         Parlez-nous un peu de vos antécédents scolaires et de la manière dont vous vous êtes intégré au secteur de l’information juridique.

Pendant mes études de premier cycle, j’ai commencé comme commis dans diverses bibliothèques de l’Université du Manitoba, puis j’ai gravi les échelons pour devenir bibliothécaire adjoint (classes 1, 2 et 3). J’ai ensuite fait une maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information à l’Emporia State University. Une fois mon diplôme en poche, j’ai travaillé comme bibliothécaire aux dossiers médicaux à l’Université du Manitoba et à l’Office régional de la santé de Winnipeg. Par la suite, j’ai accepté un poste de bibliothécaire en santé du travail à l’Université de Calgary avant de revenir à Winnipeg pour occuper le poste de bibliothécaire juridique au sein du cabinet Fillmore Riley LLP. Même si le monde juridique était tout à fait nouveau pour moi, je me suis pleinement immergé dans le milieu grâce à l’appui du personnel au sein du cabinet et en suivant quelques cours de recherche juridique à l’Université de Toronto.

2.         En quoi votre adhésion à l’ACBD/CALL vous a-t-elle été utile sur le plan professionnel (p. ex. bourses et subventions, formation continue, réseautage)?

Lorsque j’ai commencé comme bibliothécaire juridique, l’ACBD et notamment la liste de discussion électronique m’ont grandement aidé à avoir du succès. J’ai également participé au tout premier Institut pour les nouveaux bibliothécaires de droit en 2011 à l’Université Western Ontario, qui était dirigé par John Sadler. J’ai pu recevoir une bourse du Fonds de réserve pour l’éducation ainsi qu’une bourse commémorative James D. Lang de l’ACBD pour me permettre d’assister à cet événement. Ce fut une expérience d’apprentissage très enrichissante qui m’a vraiment donné une base solide pour poursuivre ma carrière.

3.         Qui est votre professionnel de la bibliothéconomie favori, qu’il soit vivant ou décédé, réel ou fictif?

Une bibliothécaire vivante : Ada Ducas, directrice des bibliothèques de la santé de l’Université du Manitoba. Ada traitait tout le monde avec le même respect, peu importe le poste qu’on occupait. Elle était une formidable mentore qui avait toujours bien assez de temps pour tout le monde. Elle ne ménageait aucun effort pour atteindre les objectifs des bibliothèques de la santé, et m’a vraiment appris à être professionnel au début de ma carrière. En fait, c’est elle qui éveilla chez moi la passion pour devenir bibliothécaire.

Une bibliothécaire fictive : Jocasta Nu, bibliothécaire en chef des Archives Jedi. Son rôle consistait à contrôler l’accès à la crypte des holocrons et à aider les Jedi en quête d’informations dans les archives. Une bibliothécaire Jedi, c’est très cool!

4.         Quel a été votre premier emploi ou votre premier emploi lié à la bibliothéconomie?

Je crois que j’avais 8 ans lorsque j’ai fabriqué des pochettes, que j’ai ajoutées dans tous mes livres à la maison, et des cartes pour les dates de retour. Comme mes amis venaient toujours chez moi pour emprunter mes livres, j’ai créé ma propre collection de livres pour eux. Mon premier véritable emploi rémunéré dans ce domaine consistait à mettre les livres sur les rayons à la bibliothèque Elizabeth Dafoe. Je pense vraiment que le fait d’avoir commencé au bas de l’échelle et d’avoir gravi les échelons dans l’univers de la bibliothéconomie m’a aidé à comprendre les bibliothèques en tant qu’utilisateur, employé et bibliothécaire.

5.         Quelles sont trois choses que vous aimeriez réaliser avant de mourir?

1) Créer un centre de documentation de source ouverte sur la culture hip-hop et le streetwear.

2) Visiter toutes les patinoires de la LNH.

3) Construire une Porsche RWB.

Please send comments or questions to office@callacbd.ca - © 1998-2018 Canadian Association of Law Libraries
402-150 Eglinton Avenue East, Toronto, ON     M4P 1E8   647-346-8723
This website is best viewied in Firefox or Google Chrome.
Powered by Wild Apricot Membership Software